Français

Les accusations à l’égard de responsables de la sûreté sur des vidéos postés sur Youtube, des allégations sans aucune “preuve matérielle”

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé lundi qu’elle a visionné des vidéos et enregistrements postés sur Youtube et les réseaux sociaux, montrant une personne appelée Nabil Chaaibi qui adressait des accusations à des responsables de la sûreté et des fonctionnaires dans plusieurs secteurs publics et privés.

Pour éclairer l’opinion publique, la DGSN a affirmé, dans un communiqué, qu’elle avait entamé des recherches et investigations approfondies sous la supervision du parquet compétent, à la lumière des vidéos et enregistrements publiés précédemment et il s’est avéré que ces accusations sont des allégations sans aucune preuve matérielle et que la personne concernée a un lourd casier judiciaire dans la formation d’un réseau criminel, l’escroquerie, le faux et usage de faux et abus de confiance, des infractions pour lesquelles il a subi des peines privatives de liberté et financières.

Les opérations de pointage de l’individu sur les bases de données des personnes recherchées démontrent qu’il fait l’objet de plusieurs mandats de recherche nationaux dans des affaires criminelles similaires, enregistrés dans plusieurs villes marocaines, à savoir l’escroquerie, l’émission de chèques sans provision à une valeur de millions de dirhams, ainsi que le faux et usage de faux.

Vu que la personne concernée est en fuite en dehors du territoire national, le Bureau central national (BCN), relevant de la DGSN, a publié un mandat d’arrêt international émis à son encontre par le parquet général, précise le communiqué, ajoutant que ce mandat a été généralisé dans les bases de données de l’Interpol ainsi que dans les bases de données des pays étrangers où il pourrait y être.

La DGSN a affirmé qu’elle a réagi sérieusement aux prétentions publiées par l’individu concerné et qui sont dénuées de tout fondement, insistant qu’une enquête judiciaire se poursuit sous la supervision du parquet compétent au sujet des deux dernières vidéos.

La DGSN a rassuré qu’elle va poursuivre les mesures de coordination internationale pour arrêter la personne concernée conformément à la procédure d’extradition, pour enquêter sur les crimes qui lui sont attribués au Maroc.

اترك تعليقاً

مقالات ذات صلة

إغلاق