Français

Les Marocains d’Europe dénoncent à Paris la profanation de drapeau

Paris-Plusieurs centaines de Marocains d’Europe se sont donnés rendez-vous, dimanche après-midi sur le Parvis des Droits de l’Homme Place du Trocadéro à Paris, pour dénoncer avec force la profanation de l’emblème national survenue le 26 octobre dernier lors d’une marche dans la capitale française.

Ce rassemblement, qui a coïncidé avec les célébrations du 44ème anniversaire de la Marche verte, s’est tenu sous le signe de “l’Union de tous les Marocains et de toutes les Marocaines”. Il a été marqué par la participation de centaines de membres de la communauté marocaine de France, mais aussi de plusieurs autres pays européens, notamment d’Espagne, d’Allemagne, de Hollande et de Belgique, venus condamner un acte vil qui va à l’encontre de l’attachement indéfectible des Marocains du Monde à leur pays d’origine, dont le drapeau est l’un des symboles forts.

Arborant le drapeau national, les manifestants ont crié haut et fort leur attachement à leur marocanité ainsi qu’aux symboles du Royaume et à sa devise éternelle “Dieu, la Patrie, le Roi”.

Les manifestants, qui ont bravé le froid et la pluie, ont condamné fermement le comportement lâche et enfantin de quelques individus qui ont osé porter atteinte au drapeau national lors d’une marche à Paris, dénonçant un délit de blasphème à la sacralité de la souveraineté nationale et une offense à la dignité de tous les Marocains.

Brandissant des pancartes avec des slogans comme “Tous mobilisés autour de Sa Majesté le Roi” et “Tous attachés à notre devise Dieu, la Patrie, le Roi”, les participants à ce rassemblement, organisé à l’initiative de l’Association Dynamic Maroc en collaboration avec plusieurs organisations de la société civile de France, à l’occasion du 44ème anniversaire de la Marche verte, ont considéré que les auteurs de cet acte abjecte doivent répondre de leur acte devant la justice.

Ils ont fait observer, dans ce contexte, que l’acte d’outrage au drapeau national ne relève aucunement de la liberté d’expression. Il s’agit plutôt d’un acte délibéré visant à porter atteinte aux symboles nationaux du Royaume, réitérant leur forte condamnation de cet acte criminel qui va à l’encontre de l’attachement indéfectible des Marocains du Monde à leur pays d’origine, dont le drapeau est l’un des symboles forts.

Les manifestants ont réitéré par la même occasion leur attachement indéfectible à un Maroc indivisible, se disant tous unis sous les couleurs du drapeau national et le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, garant de l’unité et de la stabilité de la Nation marocaine.

Dans une déclaration à la MAP, Said Laatiriss, Président de l’association Dynamic Maroc, s’est félicité de l’importante mobilisation des Marocains d’Europe venus dénoncer l’outrage au drapeau et aux symboles marocains. “Les Marocains se sont rassemblés aujourd’hui sous un unique drapeau, le drapeau marocain”, a-t-il affirmé, ajoutant que des Marocains d’Europe représentant toutes les régions du Maroc ont tenu à être présents à Paris pour prendre part à cette manifestation et condamner l’outrage au drapeau national, mais aussi célébrer le 44ème anniversaire de la glorieuse Marche verte.

Simon Skira, Secrétaire général de la Fédération française du judaïsme Marocain a souligné qu’il ne pouvait manquer un tel rassemblement pour être aux côtés de ses concitoyens marocains afin de célébrer le 44ème anniversaire de la Marche Verte. Pour lui, le drapeau marocain est un symbole “sacré” auquel nul ne peut porter atteinte et en “aucun cas”, mettant en avant le climat de liberté régnant dans le Royaume.

De son côté Mohamed Mrizika, Chercheur en sciences sociales et en ingénierie culturelle, a noté qu’outre son caractère festif pour célébrer un événement cher à tous les Marocains, celui de la Marche verte, cette manifestation vise aussi à exprimer le rejet des Marocains du monde de tout outrage visant les fondamentaux et les symboles de la nation marocaine. “Cette manifestation est la preuve que les Marocains quelles que soient leurs origines ou régions sont solidaires et fiers d’être marocains”, a-t-il dit.

Rachida Abri, Marocaine résidente en France et originaire d’Al-Hoceima, a insisté sur la nécessité de traduire en justice les personnes ayant osé porter atteinte au drapeau national, notant que les populations du Nord du Maroc demeurent du côté du Droit et de la Loi.

A rappeler que le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) avait condamné avec la plus grande fermeté le comportement lâche et abominable de certains individus qui ont brûlé le drapeau national lors d’une marche organisée à Paris le 26 octobre 2019, affirmant qu’il s’agit d’un “délit de blasphème à la sacralité de la souveraineté nationale et d’une offense à la dignité de tous les Marocains où qu’ils soient”.

اترك تعليقاً

مقالات ذات صلة

إغلاق